Blog informatique et High-Tech

Surfez couvert : Proxy Switcher

|

Tout le monde connait les proxys, ces serveurs tampons auxquels vous vous connectez afin d’obtenir un surf anonyme sur le web et éviter de laisser traîner votre IP sur internet. Moins performant que les VPN qui tunnelisent l’ensemble des transactions (P2P, Pop, etc.), les proxy assurent toutefois des surfs anonymes…

Pour quelle raison employer un programme de la sorte ?

Les raisons sont nombreuses et  variées : éviter la trace de son IP, naviguer de façon anonyme à partir de n’importe où, s’attribuer l’IP défini permettant d’outrepasser les restrictions des sites de partage type RapidShare.Réellement anonyme ? Personne n’est vraiment anonyme sur le web, cependant Proxy Switcher vous assure que votre IP n’apparaîtra pas. Si une personne physique ou morale désire vous tracer, il sera nécessaire qu’il passe par le gérant du proxy pour vous trouver.
Mais en fait, selon le pays, il est légal de ne conserver aucune trace des logs d’authentification… Proxy Switcher identifie ceux ci en tant que High Anonymous.
L’objectif est de demeurer anonyme sur les infrastructures pour ne laisser aucune trace et enrayer les restrictions des sites de partage qui interdisent la connexion à beaucoup de pays. Il est également imaginable  de ne pas laisser de traces sur des sites qui relèvent votre IP pour l’enregistrer. Proxy Switcher permet de lister vos propres proxy, de les chercher en direct et de vrifier leur vitesse. Il est même faisable de configurer un switch automatisé de proxy en cas de saturation de ceux qui sont employés.
En essayant Proxy Switcher, nous avons remarqué qu’il est rapide (moins de temps de latence pour le téléchargement). Vous devrez toutefois vous acquitter d’environ 30 euros pour apprécier la mouture standard suite aux 15 jours de la période d’essai.

Les étapes :

  1. Après l’installation, le software va vous réclamer si vous souhaitez afficher des guides à propos des usages standards, le surf anonyme et la paramètrage sous le navigateur de Mozilla. Si vous êtes curieux, sachez qu’ils sont écrits dans la langue de shakespeare mais ils sont visuellement parlants.
  2. Lancez le programme et cliquez sur l’icône bleue avec la flèche partant de la gauche pour installer le catalogue des proxys utilisables. Le chargement pourrait durer plusieurs minutes. Tous les proxy trouvés doivent être dans le répertoire New sur la gauche. Cliquez dessus, sélectionnez-en plusieurs  et cliquez sur le symbole vert en forme de bouton Play.
  3.  Le programme va positionner les divers proxy dans les dossiers suivants : Basic Anonymity : les proxy qui gardent un log quelque temps. High Anonymous (non disponible pour la démonstration) : les proxy ne gardant aucun log d’authentification.  Dead : non nécessaires parce que décédés. Dangerous : Proxy malveillants. Private : Requierant un password. Tous les proxy sont rangés par pays (Country) et en fonction de leur vitesse en milliseconde (Response)
  4. Pour paramétrer le navigateur de mozilla avec Proxy Switcher, allez dans outils> Options > Avancé puis dans Connexion> Paramètres. Choisissez l’option Configuration manuelle du proxy et entrez localhost sur le port 3128 en cochant la case « Utilisez ce serveur avec l’ensemble des protocoles ». Validez et redémarrez Le navigateur Mozilla.
  5. De retour sur Proxy Switcher, cliquez sur la forme de prise pour se connecter à un proxy qui vous intéresse ou double-cliquez bêtement dessus. Vous pouvez de même le bouger dans Proxy Switcher pour le retrouver sans problème (symbole Document avec la flèche verte). Vous pouvez voir dans vos paramètres réseau que le proxy choisi est actif .
  6. Vous pouvez de même entrer à la mano vos propres proxy publics ou privés en cliquant sur le bouton + couleur rouge. Entrez l’adresse, le port, une description et votre login et pass si besoin.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

*